Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Beyond the canon (3) | Page d'accueil | Beyond the canon (5) »

23/09/2009

Beyond the canon (4)

La suite...

San duk bei do (La rage du tigre – 1971) Chang Cheh

L'An 01 (1973) Jacques Doillon, Gébé, Alain Resnais et Jean Rouch

Pat Garret and Billy the Kid (1973) Sam Peckinpah

Lacombe Lucien (1974) Louis Malle

Profondo rosso (Les frissons de l'angoisse – 1975) Dario Argento

The outlaw Josey Wales (Josey Wales, hors la loi - 1976) Clint Eastwood

Kéoma (Kéoma – 1976) Enzo G.Castellari

Buffet froid (1979) Bertrand Blier

Heaven's gate (la porte du paradis – 1980) Michael Cimino

Airplane ! (Y a t'il un pilote dans l'avion – 1980) Jim Abrahams et David Zucker

Gloria (1980) John Cassavetes

Le roi et l'oiseau (1980) Paul Grimault

The thing (1982) John Carpenter

The right stuff (L'étoffe des héros – 1983) Philip Kaufman

Flesh + blood (La chair et le sang – 1984) Paul Verhoeven

Peggy Sue Got married (Peggy Sue s'est mariée – 1986) Francis ford Coppola

Ferris Bueller's day off (La folle journée de Ferris Bueller - 1986) John Hughes

Innerspace (L'aventure intérieure – 1987) Joe Dante

Tonari no Totoro (Mon voisin Totoro – 1988) - Hayao Miyazaki

Hotaru no Haka (Le tombeau des lucioles – 1988) Isao Takahata

Peggy.jpg

La plus délicate des histoires de voyage dans le temps (Image source : EW.com)

Commentaires

Ahhh, "La rage du tigre".... :-)
Je regrette de ne pas avoir démarré mon blog plus tôt pour en rendre compte : ça aurait saigné dans les commentaires...

Écrit par : Ed(isdead) | 24/09/2009

Je le crois aussi... La première fois que j'ai vu le film, c'était à Cannes, en sélection Cannes Classic. Tsui Hark et David Carradine étaient là. Il y a eu des rires au tout début, mais les rieurs ont été enduis de plumes et de goudron puis pendus à l'entrée de la salle. Il faut dire que Cannes Classic c'est un repaire d'intégristes :) Bon, c'était une séance inoubliable. Ce n'est peut être pas le meilleur du genre mais c'est pour moi le plus emblématique.

Écrit par : Vincent | 25/09/2009

Écrire un commentaire