Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Beyond the canon (4) | Page d'accueil | L'autre »

24/09/2009

Beyond the canon (5)

Suite fin et déjà des regrets, des "ah oui, zut, j'ai oublié celui-ci"...

Always (1989) Steven Spielberg

Palombella rossa (1989) Nanni Moretti

Madadayo (1989) Akira Kurosawa

¡Átame! (Attache moi ! - 1990) Pedro Almodovar

Days of Being Wild (Nos années sauvages – 1991) Wong Kar-wai

Leung juk / The lovers (1994) Tsui Hark

A close shave (Rasé de près - 1995) Nick Park

Land and freedom (1995) Ken Loach

Usuals suspects (1995) Brian Singer

Al Massir (Le destin - 1997) Youssef Chahine

Dieu seul me voit (1998) Bruno Podalydès

Father and daughter (Père et fille – 2000) Mickael Dudok de Wit

Guizi lai le (Les démons à ma porte - 2001) Jiang Wen

Sen to Chihiro no Kamikakushi (Le voyage de Chihiro – 2001) Hayao Miyazaki

Va savoir (2001) Jacques Rivette

Oasis (2002) Lee Chang-dong

No pasaran, album souvenir ( 2003) Henri-François Imbert

Moolaade (2004) Ousmane Sembène

Le promeneur du champ de Mars (2005) Robert Guédiguian

Inglourious Basterds (2009) Quentin Tarantino

Sauvages.jpg

Le style Wong Kar-wai (image source : Wongkarwai.net)

Commentaires

Du côté de l'Asie :
"Madadayo" est une merveille, et quel "dernier film" !
Grand souvenir de ma découverte de "Nos années sauvages" au cinéma (juste après "Chungking express") avec cette photographie si particulière...
Bonne idée aussi que de placer "Les démons à ma porte". Moins enthousiaste en revanche sur "Oasis" : comme devant le suivant, "Secret sunshine", j'ai apprécié sa singularité mais je suis resté plutôt de marbre.

Écrit par : Ed(isdead) | 24/09/2009

Le cinéma asiatique, c'est quand même la grande affaire des vingt dernières années. "Oasis", j'ai été mal à l'aise le premier tiers, mais ensuite, quelle gifle. De lui, j'ai aussi beaucoup aimé "Peppermint candy".
Je me suis rendu compte, dans cette catégorie que j'avais oublié des gens comme Edward Yang, King Hu, Immamura et même Kitano ! C'est dur, ces fichues listes.

Écrit par : Vincent | 25/09/2009

Le moins que l'on puisse dire est que tout cela est fortement éclectique! (malgré la criante absence de Matrix Revolutions)

Écrit par : tepepa | 25/09/2009

Aie ! Je savais bien que j'oubliais quelque chose. Et puis, il crie fort, celui-ci.

Écrit par : Vincent | 27/09/2009

Que de la bonne came dans toute cette liste mais je rêve où il n'y a pas (puisqu'on cause cinéma asiate dans le coin) un seul petit Kim Ki-duk ?

Écrit par : Frederique | 27/09/2009

Non, non, vous ne rêvez pas, chère Frédérique, j'ai bien vu "l'Ile", mais je n'en suis pas plus fan que cela. Ceci dit, côté asiatique, il y a bien d'autres lacunes, hélas.

Écrit par : Vincent | 02/10/2009

Beh, normal, L'ile n'est pas son meilleur loin de là ! vous devriez essayer The coast guard... :)

Écrit par : Frederique | 02/10/2009

Écrire un commentaire