Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Borzage, encore un peu... | Page d'accueil | Sur le rail »

10/06/2014

1966, c'est maintenant !

Sur Zoom arrière, nous sommes en 1966 et Orson Welles domine une jolie collection de beaux films avec sa plus belle rêverie épique et Shakespearienne, Falsatff. derrière lui, le Ford ultime, la Deneuve chez Polanski, Bresson et son âne, le doublé de Sergio Leone, le Has à tiroirs et Kurosawa lui aussi sur les pas du grand Will. mais 1966, c'était aussi une grande année de cinéma populaire mêlant fantastique, western baroque, aventure et mélodrame. Le spectateur ravi croisait le visage de Barbara Steele, le cercueil de Django, le regard brûlant de Christopher Lee, le bikini préhistorique de Raquel Welch, la chevalerie de Charlton Heston, les amours contrariées du Dr Jivago, les zombies de Gilling et la fantaisie de Rappeneau. C'était la vie de château en salles.

zoom arrière

zoom arrière

zoom arrière

zoom arrière

zoom arrière

zoom arrière

zoom arrière

zoom arrière

Commentaires

Bonjour Vincent,
1966 encore une belle année de cinéma! "Les professionnelles" de Richard Brooks sont sortis cette là. Claudia Cardinale était superbe et quelle distributions: Burt Lancaster, Lee Marvin, Robert Ryan, Woody Stroode...Je me souviens de ce western tout en nostalgie celui de la révolution perdue comme de l'amour éternelle.

Écrit par : claude kilbert | 12/06/2014

Bonjour Claude, oui, ce film est très réussi avec la belle musique de Maurice Jarre. Claudia y avait une joli chemisier échancré :)

Écrit par : Vincent | 13/06/2014

Les commentaires sont fermés.