Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« "Ville Folle", appel à financement participatif | Page d'accueil | Les joies du bain : frisson inquiet »

14/05/2014

Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir leur raconter ?

pour-une-poignee-de-dollars-per-un-pugno-di-dollari-a-fistful-of-dollars--1-g.jpg

L'angoisse du metteur en scène avant le plan

Sergio Leone et son équipe en pleine attente sur le tournage de Per un pugno di dollari (Pour une poignée de dollars - 1964). Clint Eastwood n'était pas réveillé ? DR

Commentaires

Bonjour Vincent, comment allez-vous. Enfin la reconnaissance à Cannes! 50 ans après la réalisation du 1er "western italiens". Je suis assez partagé c'est bien mais bon c'est un peu tard le genre est mort depuis longtemps et Tarrentino qui présente la copie restaurer, bof, Clint aurait été mieux dans ce rôle?

Écrit par : claude kilbert | 14/05/2014

Bonjour Claude, je rentre de Paris, une semaine de stage : des choses assez éloignées du cinéma. Oui, il est temps que cannes montre un peu de westerns italiens, même si ce sont ceux que l'on connaît par cœur.

Écrit par : Vincent | 17/05/2014

Les commentaires sont fermés.