Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Si tous les gars du monde... | Page d'accueil | 1956 en 10 (autres) films »

28/07/2013

Rigoureuse Bernadette

Lafont.jpg

"C'est toujours avec émotion que je retrouve Bernadette Lafont, son nom ou son visage, sa silhouette fixée dans un magazine ou son corps ondulant dans un film car, bien que je sois son aîné, nous avons débuté le même jour de l'été 1957, elle devant la caméra, moi derrière. Le titre du film inscrit sur le clap était Les mistons. Le cinéma tenait Bernadette Lafont et ne la lâcherait plus. Vingt fois, trente fois, je l'ai revue sur l'écran, artiste fantaisiste et rigoureuse en même temps, jamais démagogique, droite chandelle jamais vacillante, toujours vaillante, jamais éteinte. Quand je pense à Bernadette Lafont, actrice française, je vois un symbole en mouvement, le symbole de la vitalité, donc de la vie."

François Truffaut – 1984 (cité dans Le plaisir des yeux – La petite bibliothèque des Cahiers du Cinéma)

Photographie : DR source Carteles

Commentaires

Bonjour merci pour ces deux hommages à Truffaut et Bernadette. Bonne journée.

Écrit par : dasola | 29/07/2013

Bonjour Vincent, belle hommage merci à vous, mon filme culte restera "La fiancé du pirate" de Nelly Kapplan, un grand souffle libertaire!

Écrit par : claude kilbert | 29/07/2013

Bonjour à tous les deux et merci de votre passage. Comme il a été dit en d'autres circonstances, Bernadette vaut bien une messe, en l’occurrence ce texte de Truffaut que j'ai retrouvé avec plaisir dans ma bibliothèque.
Bonnes vacances si vous partez en août, moi je suis sur le départ.

Écrit par : Vincent | 01/08/2013

Les commentaires sont fermés.