Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Musique et cinéma selon Inisfree - partie 1 | Page d'accueil | L'expo Kubrick »

29/06/2011

Musique et cinéma selon Inisfree - partie 2

Suite et fin de la sélection musicale avec un salut à Clarence "Big Man"Clemmons.

Commentaires

Bonjour Vincent, je voulais vous remercier pour cette bien belle sélection de BO et pour l'hommage au pote du "Boss" Clarence Clemmons, un vrai personnage de cinéma celui là!

Écrit par : claude kilbert | 30/06/2011

Ah, je me suis bien amusé et j'aurais pu faire quelques listes fort différentes. Clemmons, j'aurais bien aimé trouver un extrait de sa prestation chez Scorcese, entre De Niro et Minelli.

Écrit par : Vincent | 30/06/2011

Belle sélection, rien à redire. Le sujet était assez large pour qu'on puisse le tirer dans des sens différents.

Écrit par : Antoine | 01/07/2011

Belle sélection même si je ne connais pas tous ces films (pour Bruce, heureusement que tu nous as épargné l'horrible 'Philadelphia" ;))
J'avais été un peu déçu par Hellzapopin, mais comment résister à "Tous en scène"?

Écrit par : Dr Orlof | 02/07/2011

Argh The Lovers, quelle belle selection, un film, une musique que j'ai vu/écouté des dixaines de fois !
Je citerai aussi d'autres films d'amours fantomatiques terrassants comme Nang Nak du Thailandais Nonze Nimibutr, Mohabbatein de l'Indien Aditya Chopra (Soni Soni), Dil se de l'Indien Mani Ratnam (le morceau Chaiyya Chaiyya), La famille indienne de Karan Johar, les BO de Kenji Kawai et de Vangelis pour respectivement Ghost in the shell et Blade Runner, les films de Tarantino évidemment éminemment musicaux...

Écrit par : Rom | 04/07/2011

Antoine, merci, c'est vrai que l'on pouvait "ouvrir le champ" assez large. Mais, et pour répondre à Rom, je me suis retenu de trop partir dans une direction purement musicale, disons Kubrick, Tarantino ou Leone, ce qui mènerait trop loin quoique ces cinéastes aient une approche très musicale dans leurs films.
Et j'aurais bien aimé mettre une comédie musicale indienne ou egyptienne mais je m'y connais trop peu.
Doc, il y a de très belles versions acoustiques de "Streets of Philadelphia" (et rien de ce qu'a fait le Boss ne saurait être horrible, enfin). Néanmoins, que l'on mette en avant ce morceau pour le grand public m'a toujours un peu irrité. Pour "Hellzappopin', je suis un peu d'accord, le film est brillant par moments mais un peu décevant dans son ensemble et par rapport à sa réputation. Les morceaux brillants, comme celui-ci, le sont particulièrement.

Écrit par : Vincent | 04/07/2011

PS : je citerai aussi le flamboyant et merveilleux épisode musical de Buffy contre les vampires "Once more with feeling" (Que le spectacle commence) que je peux me repasser ad vitam eternam.

Écrit par : Rom | 05/07/2011

Les commentaires sont fermés.