Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Moisson rouge (Slightly scarlet) | Page d'accueil | Meilleurs voeux en rouge »

01/01/2010

La belle année 2009

C'est de saison, dès la mi-décembre, on commence à cogiter sur le bilan de l'année écoulée. Il est toujours possible de suivre le conseil de Pierre Léon et de faire un moratoire sur les listes, mais après tout, il n'est pas désagréable se revenir sur ce qu'a représenté l'année en matière de cinéma pour soi. Ce dernier mot est essentiel. Tout ceci n'a guère de valeur, à plus forte raison si l'on a dans l'idée de vouloir à tout pris être dans l'air du temps ou, pire, de vouloir le souffler. L'air du temps, je veux dire. Listes, listes, vous n'êtes révélatrices que de ceux qui vous dressent et n'avez de prix que votre sincérité et les pistes que vous offrez comme autant d'étrennes à nos mains tremblantes et nos yeux avides, toujours plus avides, d'images.

Voici donc mon petit bilan personnel avec quelques précautions d'usage. Je vais toujours assez peu en salle et j'ai sans doute raté pas mal de choses. Mais de ce que j'ai pu voir, 2009 est une très belle année qui a vu la majorité des cinéastes vivants et intéressants (y compris ceux qui ne m'intéressent pas) sortir un film. A quelques notables exceptions près, vous pouvez chercher ils ont tourné en 2009 et de ce que je ressens, il n'y a pas eu de véritable ratage. Il me semble même qu'il y a eu quelques œuvres marquantes sinon essentielles, mais cela, le temps le dira. Et quand il le fera, vous pourrez répondre avec la voix brisée d'émotion « J'y étais » et un murmure se répandra : « Voilà un brave ».

Sinon mon rapport avec les films passe toujours plus par le DVD, notamment via ma collaboration au site Kinok qui m'a permit quelques beaux rattrapages et la découverte des Oshima années 60 et Dwan années 50 ce qui n'est pas rien. Merci à Laurent pour ces ouvertures. Inisfree a passé le cap des cinq ans, on se sent plus sûr sur ses jambes. C'est le bon moment pour remercier mes lecteurs et mes commentateurs, surtout ceux qui font les deux à la fois. Assez parlé, c'est partit :

Dix films (sans ordre de préférence) :

Gake no Ue no Ponyo (Ponyo sur la falaise) Hayao Miyazaki

L'armée du crime Robert Guédiguian

Giù la testa ! (Il était une fois... la révolution - reprise 1971) Sergio Leone

Vincere Marco Bellocchio

Montparnasse Mikhaël Hers

Gran Torino Clint Eastwood

Inglorious basterds Quentin Tarantino

Bellamy Claude Chabrol

Welcome Philippe Lioret

L'initiation de Boris Carré et François-Xavier Drouet

Ponyo.jpg
Révolution.jpg
montparnasse.jpg
Bellamy.jpg
Salutations admiratives :

Pedro Almodovar, Elia Suleiman, Luc Moullet, Emmanuel Mouret et Woody Allen

Deux amis :

Jérémie Lenoir pour Foniké (en guise de manifeste)

Xavier Ladjointe pour Ma vie avec ATTAC 06

Trois actrices :

Diane Kruger, Lola Naymark et Giovanna Mezzogiorno

Kruger.jpg

Quatre courts :

Légende de Jean l’inversé Philippe la Mensch

Naglinn (Le clou) Benedikt Erlingsson

A matter of Loaf and Death (Un sacré pétrin) Nick Park

Man stirbt Patrick Doberenz et Philipp Enders

la_legende_de_jean_inverse.jpg

Belles découvertes :

Father and daughter (Père et fille - 2000) Michael Dudok de Wit

The rising of the moon (Quand se lève la lune – 1957) John Ford

Hotaru no Haka (Le tombeau des lucioles – 1988) Isao Takahata

Terror in a Texax town (Terreur au Texas – 1958) et The big Combo (Association criminelle -1955) Joseph H. Lewis

The notorious landlady (L'inquiétante dame en noir - 1962) Richard Quine

The lady Hermit (Les griffes de jade – 1971) Ho Meng Hua

Gli fumavano i colt... lo chiamano Camposanto (1971) Giuliano Carnimeo

Theater of blood (Théâtre de sang – 1973) Douglas Hickox

Signore e signori (Ces messieurs-dames - 1966) Pietro Germi

Feest ! (La fête ! - 1963) Paul Verhoeven

terrortexas.jpg

Photograhies : © Le Studio Ghibli / AgoraVox / Unifrance / © Moune Jamet / Jean-Baptiste Mondino / Festimage.be / capture DVD MGM

Commentaires

Seulement deux films en commun (je suis content que tu n'aies pas oublié le Chabrol) mais gageons que c'est parce que tu n'as pas vu les autres en salles :)
Très bonne année à toi, cher Vincent et longue vie à Inisfree...

Écrit par : Dr Orlof | 01/01/2010

Trois films en commun : j'avais oublié le Tarantino...

Écrit par : Dr Orlof | 01/01/2010

C'est bien : on tient bon sur "L'armée du crime" !

Un peu moins enthousiaste que toi sur le cru 2009 (il m'a semblé en croiser deux ou trois, des ratages).

"Montparnasse", tu crois qu'on pourra le choper en salles ou en dvd cette année ?

En tout cas, je te souhaite plein de bonnes choses à toi et ton entourage pour 2010...

Écrit par : Ed(isdead) | 01/01/2010

Pas de vrais films en commun pour ma part, même si j'ai beaucoup aimé Il était une fois la révolution (découvert en 2008). Par contre, je vois... un Shaw Brothers, que je vais m'empresser de regarder ! Merci pour cette belle sélection.

Écrit par : Raphaël | 01/01/2010

Cher Vincent, Merci de ton passage. Comme écris chez toi, le Chabrol, ça s'est fait in extrémis, c'est l'un des tout derniers films vus avant les fêtes. J'ai beaucoup aimé et je vais essayer de faire quelque chose dessus.

Ed, le regroupement autour du film de Guédiguian me fait très plaisir. je crois que de tous ceux que j'ai vus cette année, c'est l'un de ceux que j'ai le plus envie de voir (Hers et Tarantino, c'est fait). Hers donc, je ne sais pas si ça sortira en DVD. Peut être s'il se décide à passer au long. Joachim a peut être des infos là-dessus. Sinon, le film est dans l'un des DVD de Bref, le revue de l'Agence du Court-métrage. si ça t'intéresse...

Raphaël : C'est vrai que sur les films récents, je suis tellement limité que beaucoup de choses me passent à côté sur le moment. Mais je pense que nous avons des goûts proches. Le Ho Meng Hua, vous devriez adorer, c'est un grand classique et il y a deux superbes actrices.

Écrit par : Vincent | 01/01/2010

Hello...
Bon, à part l'inévitable Clint (je ne compte pas le Leone que j'avais vu à l'époque de sa sortie et que j'ai revisionné avec plaisir cette année)... nous n'avons AUCUN film en commun... C'est pas grave, c'est ce qui fait la richesse du cinéma, la possibilité d'offrir des joies et des sensations à tous.
BON ANNIVERSAIRE !!!!!
Et à très bientôt.
PS. Le tombeau des lucioles fut une découverte particulièrement éprouvante. J'ai le souvenir d'une telle peine que je ne crois pas avoir envie de revoir ce film bien que je reconnaisse qu'il soit magnifique

Écrit par : FredMJG/Frederique | 02/01/2010

Je vais à la pèche aux tops ces temps ci, histoire de me replonger dans cette année richissime et de me désoler d'avoir oublié tel ou tel film ou de m'indigner que tel ou tel autre figure. Et puis je suis toujours curieuse de voir où se place "Mon" Clint ! Ouf sur ce point.
Pour la révolution, je dirais que c'est pas du jeu. J'ai revu à Lyon la version longue et director's cut d'Il était une fois l'Amérique et c'est sans aucun doute un chef d'oeuvre, une surprise de tous les instants qui devrait figurer dans tous les tops jusqu'à la fin des temps.
Voilà.
Ah non, encore une chose... "Vincere" m'a laissée de marbre.
Bonne année, bon anniv', bons films !

Écrit par : Pascale | 02/01/2010

Seulement deux films en commun, bouhh... C'est vrai que, pour une fois, on a pas été d'accord, mais alors pas du tout, sur le sympathique mais poussif Tarantino. Pour le reste, je suis d'accord avec toi : bonne année 2009, espérons simplement que 2010 soit encore meilleure !

Écrit par : Julien | 02/01/2010

J'aimerais vraiment découvrir la vraie version de "Il était une fois la révolution"...

Longue vie à Inisfree, qui après 5 ans, est vraiment... un pilier !

Écrit par : Ludovic | 02/01/2010

Fredérique, les Lucioles, je l'avais acheté pour ma fille. Elle attendra quelques années avant que je me sois remis.
Pascale, c'est un honneur de vous recevoir en ces modestes colonnes :) Pour "La révolution..." c'est toujours du jeu quand c'est Leone. Et pour Clint, pas de souci, je suis aussi un grand admirateur.
Julien, bonne année à toi. Il y a effectivement quelques titres que tu as mis en avant avec lesquels ça ne passe pas trop (Haneke le terrible en premier lieu). Mais enrichissons nous de nos différences :)
Ludocvic, merci pour le pilier, vous en êtes un autre. Le film de Leone, normalement la version française sortie dans les années 70 en reprise régulièrement est la meilleure, celle avec le flashback final. Les films de Leone, c'est toujours compliqué parce qu'ils ont été beaucoup tripatouillés. La ressortie, c'est surtout une belle restauration technique.

Écrit par : Vincent | 03/01/2010

Écrire un commentaire