Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un moment springsteenien | Page d'accueil | Films noirs »

19/04/2009

Pour Pierre Etaix

"Deux fois dans ma vie j'ai connu le sens du mot génie. La première fois en regardant dans le dictionnaire, la seconde fois en rencontrant Pierre Etaix » Jerry Lewis.

Dans la série « le monde merveilleux des droits d'auteur », il y a l'histoire de Pierre Etaix. Si son nom parle encore à nombre de cinéphiles, ses films tendent à devenir un simple souvenir prestigieux parce que, tout simplement, il n'est plus possible de voir ses films. Etaix n'y est pour rien. A quatre-vingt ans, il n'a plus le droit de montrer ses propres films. Ses cinq longs métrages (dont quatre co-écrits avec Jean-Claude Carrière) sont aujourd'hui totalement invisibles, victimes d'un imbroglio juridique scandaleux qui prive les auteurs de leurs droits et interdit toute diffusion (même gratuite) de leurs films. Pour avoir les détails, vous pouvez regarder ce joli petit film :


Il y a quelques temps que circule une pétition, notamment sur Kinok. En juin 2008, 16 000 signatures (dont la mienne) ont été remises aux avocats de Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière. Visiblement, ce n'était pas assez. Le 28 novembre 2008, les auteurs se sont vu refuser le droit de procéder à la restauration de leurs films (une restauration pourtant jugée urgente et dont le financement était assuré). On pourrait appeler cela non assistance à oeuvre en danger. Mais bon, les amis du cinéaste n'ont pas désarmé et lancent un nouvel appel. L'objectif est d'atteindre 50 000 signatures et de remettre la pétition à madame Albanel, la hum-ministre de la hum-culture pour l'ouverture du festival de Cannes. Je ne suis pas d'assez bonne humeur pour être optimiste, mais on ne sait jamais.

Alors si vous avez envie de revoir ou de découvrir les films de Pierre Etaix correctement, si vous estimez comme moi que ce genre de situation est inadmissible par principe, si vous estimez qu'il serait lamentable que la seule façon à l'avenir de voir ces films serait de passer par des copies approximatives issus de réseaux que hadopi réprouve, il vous reste à signer la pétition. C'est par là.

Commentaires

Je viens de trouver un reportage vidéo avec une itw de Pierre Etaix
voir le lien ci-dessous :

http://culturebox.france3.fr/pierre_etaix/5539/Pierre_Etaix%2C_un_g%E9nie_du_cin%E9ma_contraint_de_rester_dans_l%27ombre.

Écrit par : charlie | 04/05/2009

Bonjour
J'etais vendredi dernier a l'audience publique du proces des films Etais/Carriere au TGI de Paris.
J'en ai fait un bref compte rendu sur mon blogue
http://tillybayardrichard.typepad.com/le_blogue_de_tilly/2009/05/jy-.html
C'etait le lendemain de la remise des 5600 signatures a la Ministre de la Culture.
Le jugement du tribunal sera communique le 26 juin.
On croise les doigts.

Écrit par : tilly | 19/05/2009

Merci pour l'information. Je croise aussi les doigts. depuis que je suis cette histoire, cela m'a donné une envie furieuse de revoir les films d'Etaix. J'ai donc hâte que ces histoires de droits se résolvent et que le cinéma retrouve les siens.

Écrit par : Vincent | 22/05/2009

Écrire un commentaire