Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Chère Arly Jover | Page d'accueil | Les petites choses qu'on laisse derrière soi (Gran Torino) »

25/02/2009

Besson par Mozinor

Je suppose que nombre d'entre vous ont entendu parler de la dernière sortie de Luc Besson à propos du piratage et de tout ce qui s'en suit. J'imagine que la proximité des débats au parlement sur une nouvelle loi « création et internet » (sic!) est la raison de ce genre de discours qui sont surtout révélateur d'une peur panique. Internet, c'est un peu l'anarchie, c'est une très grande liberté qui ne rime pas toujours, comme dans les gros films américains, avec grande responsabilité. Mais bon, la vraie vie est tellement submergée de biométrie, de droits, de règles, de vidéosurveillance, de procédures, de contrats et de normes que l'homme, dont l'état naturel est de folâtrer en compagnie de la femme, nu et libre comme un cabri des montagnes, s'est engouffré dans cette belle brèche du système. Comme disait la mère de l'autre : « Pourvu que ça dure ». Évidemment, tout ça ne plaît pas du tout à ceux qui sont du bon côté du contrat. Filtres, censure, délation, riposte graduée, DRM un temps, procès, tout l'arsenal est mis à contribution pour enrayer l'hémorragie, verrouiller la Toile et mater tous ces petits salopards. Mais ça ne se révèle pas si simple que cela. Au milieu de cette mère de toutes les batailles, la réaction du Besson est anecdotique. Elle m'arrache néanmoins un sourire dans la mesure où Besson est quand même un roi du recyclage des idées et formes des autres. En soi, ce n'est pas un problème, c'est aussi ce que fait Tarantino, mais alors, on a la décence de se taire. Mieux vaut donc en rire, et si je vous raconte tout cela, c'est pour faire entrer Mozinor sur Inisfree. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Mozinor est un grand détourneur devant l'éternel. Moi, je l'adore, j'ai diffusé nombre de ses films dans le cadre des manifestations de Regard Indépendant. Modeste, il tient à rester virtuel. Mais il est doué le bougre et il a vite dépassé le côté potache qui sévit sur le Net pour développer un univers original et de plus en plus glacé et sophistiqué que je vous laisse le plaisir de découvrir sur son site. Et puis, sa réponse à Besson :

Commentaires

Le style de ton billet est excellent, très efficace je trouve...

Écrit par : tepepa | 26/02/2009

C'est vrai qu'il est sacrément gonflé le gazier barbu. J'aime beaucoup l'histoire du cabri folatrant avec la gazelle. Visiblement pas le style des liberticides à poils durs et des grandes multinationales du cinoche recyclé.

Écrit par : Rom | 26/02/2009

Vraiment très fort ce Mozinor !
D'accord avec toi sur l'évolution de son travail. Son long détournement du Dead zone de Cronenberg où il explique sa crise d'inspiration (passagère manifestement) après que l'on ait parlé de lui un peu partout est assez stupéfiant.
Sinon, pour continuer d'en rire, on peut aussi rappeler que le (bon) groupe de rock anglais MGMT attaque en ce moment l'UMP pour l'exploitation sans autorisation d'un de leurs morceaux lors de quelques meetings sarkoziens. Enfin bon, ces racailles d'internautes, ce n'est pas la même chose...

Écrit par : Edisdead | 26/02/2009

Bonjour,

nous sommes une société de distribution de films Art et Essai. Nous sommes tombés par hasard sur votre blog que nous trouvons de qualité. Nous vous laissons un commentaire sur votre dernier post à défaut d'avoir trouvé votre adresse email pour vous contacter.

Souhaiteriez-vous être conviée aux projections de presse de nos films ? ou à défaut si vous n'êtes pas sur Paris vous envoyer un DVD ?

Cordialement.

Écrit par : KMBO | 27/02/2009

Attention !
La vidéo de Mozinor (excellente d'ailleurs, une de ses meilleures) n'est pas une réponse à la tribune de Besson comme peut le laisser entendre l'article, c'est juste une parodie de ses méthodes de production.
La vidéo datant de début janvier 2009 et la tribune de Besson du 14 février, ça ne devrait faire aucun doute ^^

Écrit par : Epikt | 27/02/2009

C'est juste, je regrette d'avoir laissé planer cette ambiguïté. Néanmoins, elle me semble s'inscrire dans la ligne de plusieurs de ses vidéos récentes qui abordent le thème du piratage et de la répression des "pirates". Mozinor s'y met en scène à travers divers avatars poursuivis par les forces de l'ordre. Dans celle-ci, il change un peu d'angle en se moquant de "l'autopompage" de Besson, mais je crois que c'est la même idée. On pourrait dire qu'elle est prophétique !

Écrit par : Vincent | 27/02/2009

Pour être tout à fait exact, Mozinor détourne, il ne pirate pas (enfin, il pirate un peu pour pouvoir remonter les images). Disons qu'il pirate en utilisant du matériel son et images qui est sous copyright mais que, en le détournant, il remet dans la légalité car il fait de la satire et ça, c'est un droit. Tout ceci est expliqué dans le blog de maître Eolas qui a réagit aux propos de Besson mais aussi de l'inénarrable Frédéric Lefebvre. la réponse, en fait, c'était lui : http://www.maitre-eolas.fr/2009/02/16/1318-quelques-lecons-de-droit-a-l-attention-de-luc-besson.

Écrit par : Vincent | 27/02/2009

Je crois que tu sur-interprètes.
Récemment Mozinor a en effet réalisé une vidéo sur la chasse aux pirates (http://www.dailymotion.com/video/x7s1uu_la-memere-dans-la-peau_fun), mais à ma connaissance c'est la seule (ces derniers temps en tout cas). Quand il se montre traqué, c'est pas comme "pirate", mais comme célébrité qui veut rester anonyme. Quand à la vidéo de Besson, certes le bonhomme est connu pour son engagement contre le piratage, mais cela faisait bien longtemps qu'on ne l'avait pas entendu : s'il avait été question de cela dans la vidéo la référence aurait été beaucoup plus explicite. Là, c'est juste son aptitude à filmer toujours le même scénario qui est moquée.

Au sujet de ton deuxième message, si effectivement dans le cas de Besson on est dans la parodie (une des exceptions au droit d'auteur garanties par le fameux L122-5-3 du CPI), il me semble que son travail le plus intéressant (sa vidéo à partir de Dead Zone est l'exemple le plus marquant) dépasse ce cadre, pour ce que faute de mieux j'appellerais sample ou remploi. Et ça, ça a un statut beaucoup plus ambigu, en particulier au cinéma où la démarche n'est pas si fréquente (contrairement à la musique) - j'avoue même ne pas trop savoir ce qu'il en est.
En ayant ça à l'esprit, ça m'étonne pas que Mozinor - en tant qu'artiste dont le boulot est basé sur le remploi - ne voit pas d'un très bon oeil la volonté de certains de verrouiller totalement l'utilisation de leurs images.

PS : sur le sujet, s'il y a un billet de Me Eolas à lire c'est son "Droit d'auteur pour les nuls" publié quelques jours près l'affaire Besson (http://www.maitre-eolas.fr/2009/02/20/1321-les-droits-d-auteur-pour-les-nuls), clair, concis et tout le tintouin.

Écrit par : Epikt | 27/02/2009

Oups, il va falloir enlever une parenthèse et une virgule à la fin des urls pour que ça fonctionne, sorry.

Écrit par : Epikt | 27/02/2009

J'ai dit que je regrettais d'avoir laissé planer l'ambiguïté d'une relation directe entre la vidéo et l'a tribune de Besson au "Monde, mais pour ce qui est "sur-interpréter", ça se discute. Je veux dire par là que ce qui m'énerve dans cette réaction, c'est qu'elle vienne de quelqu'un qui fait preuve de si peu d'originalité dans ses créations, faisant varier quelques formes basiques déjà présentes par ailleurs, et qui a bâtit une fortune là-dessus. L'angle d'attaque de Mozinor me semble dont une réponse appropriée, même si sa vidéo n'était pas destinée à cela. La correspondance m'est apparue (et je crois n'être pas le seul) comme évidente.
Sur Mozinor lui même, il faudrait lui poser la question, mais j'ai plutôt l'impression que des les vidéos où il se "met en scène", ce n'est pas tant son hypothétique célébrité qui est en jeu, mais un côté "pirate" qui intervient dans le cœur même des films, que l'on craint (dans "Droit de retrait" et "la chute") et que désormais l'on traque. On verra ce qu'il nous concocte pour la suite.

Le lien fonctionne bien.

Écrit par : Vincent | 27/02/2009

Je reste convaincu que la vidéo sur Besson n'a aucun rapport avec sa position sur le droit d'auteur, hadopi et cie.

Cela dit, c'était effectivement le meilleur angle sous lequel attaquer Besson, démontrant par A+B pourquoi le bonhomme n'est pas crédible lorsqu'il se pose comme défenseur de la création.
(et pour en revenir au piratage, moi aussi ça m'énerve de voir ces artistes spécialisés dans le recyclage fade à succès s'assoir sur leurs millions et parler en représentants des artistes - et dire des conneries par dessus le marché)

PS : je mets les liens vers les deux vidéos dont tu parles :
http://www.dailymotion.com/video/x3r8u0_droit-de-retrait_creation
http://www.dailymotion.com/video/x3hjba_la-chute_fun

Écrit par : Epikt | 27/02/2009

Nous sommes donc d'accord sur l'essentiel. Et merci pour les liens. Je crois que je mettrais plus souvent des vidéos de Mozinor à l'avenir.

Écrit par : Vincent | 27/02/2009

Écrire un commentaire