Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jane Russell aux révolvers | Page d'accueil | Dinosaures ! (Entracte) »

09/08/2012

Dinosaures ! (1)

jack bernhard

Cela commençait plutôt bien. Dans un bouge de Singapour débarquent l’héroïne et son fiancé. Carole Lane a l’assurance piquante des personnages féminins de Howard Hawks. Ils viennent recruter un solide marin, un capitaine avec la carrure et les poings à la Wallace Beery. Le décor est pauvre mais correctement filmé, la photographie de Fred Jackman Jr., Robert Gough, Milton Gold est en Cinécolor, un procédé proposant une alternative bon marché au Technicolor et qui a aujourd’hui un certain charme. Nos amis discutent et l’on nous promet de l’aventure, de l’île perdue et des dinosaures. Dans la foulée, on embarque sans ménagement un beau gosse alcoolique traumatisé par une précédente expédition dans la fameuse île et vogue le navire. En réalisant Unknown Island (L’Île inconnue) en 1948, Jack Bernhard suit son King Kong (L’unique celui de 1933), sur le bout des doigts palliant au mieux des moyens bien moindres. Pour agrémenter la traversée, il a l’idée d’une mutinerie de l’équipage malais, torses nus et bandanas, que le cap’tain Tarnowski règle à coup de gourdin. Et puis on arrive sur l’île.

Lire la suite sur les Fiches du Cinéma

Le DVD

La chronique du bon Dr Orlof

Sur Badmovies.org

Photographie © Film Classic

Commentaires

Eh bien, te voilà très prolifique. Je suis assez d'accord avec toi sur ce film que j'avais chroniqué il y a quelques temps (http://drorlof.over-blog.com/article-un-nouveau-monde-perdu-60553327.html) et que j'ai déjà quasiment oublié. Un seul petit point de désaccord : c'est quand même très supérieur à "Jurassic Park" ;)

Écrit par : dr orlof | 09/08/2012

Salut, oui, je termine mes devoirs avant de partir en vacances :) "La planète... " suit de près. Merci pour ton lien, je vais le remonter. Comme tu écris "la crédibilité n’est pas de mise" hahaha.
Pour ce qui est du film de Spielberg, je te renvoie au bonus de l'autre film, celui ou Christophe Lemaire explique l'émotion qui l'avait saisi à la vision du diplodocus du premier "Jurassik park", émotion que j'avais partagée à l'époque, un moment inoubliable malgré les réserves que je puis avoir sur ce film (si, c'est possible).

Écrit par : Vincent | 09/08/2012

Ils ont plutôt une tronche comique les dinos !

Écrit par : Pascale | 09/08/2012

Plutôt oui, et il faut les voir danser la java !

Écrit par : Vincent | 09/08/2012

Je lirais donc la suite quand je recevrais mes fiches...
Bonnes vacances alors ! Profite bien !

Écrit par : FredMJG | 09/08/2012

Dans 40 ans, si on est encore là, les T-Rex qui font du judo avec King Kong dans le film de Jackson nous ferons le même effet!

Écrit par : tepepa | 10/08/2012

Les commentaires sont fermés.