Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Retour dans l'univers de Pulp fiction | Page d'accueil | Le cinéma de Nurith Aviv »

15/06/2011

Les fantômes de Bernard Herrmann

Quelques morceaux superbes du compositeur Bernard Herrmann interprêtés au piano par Stephan Oliva sur de bien belles images (via Charles Tatum, merci).

Commentaires

Bonjour Vincent, Merci pour ce jolie réveil en musique, Monsieur Bernard Hermann avait beaucoup de talent.

Écrit par : claude kilbert | 16/06/2011

Je m'associe à ces remerciements. La musique de Fahrenheit 451 compte décidément parmi les plus belles compositions d'Herrmann (et constitue peut-être, moins heureusement, la seule chose à sauver du film... bon). On aimerait en entendre plus, malheureusement le disque complet semble épuisé de longue date. Dommage, j'aurais bien aimé entendre ce qu'Oliva fait de The Ghost and Mrs. Muir...

Pour ceux qui veulent prolonger quand même le voyage, Deezer propose en revanche l'écoute de son disque Jazz'n (E)Motions (retitré "Jazz & movies") sur lequel se trouve notamment, pour rester dans le thème du billet, une très très belle reprise de Vertigo.

http://www.deezer.com/fr/music/stephan-oliva

Bonne journée !

Écrit par : L. | 16/06/2011

Oliva est un musicien formidable, diaboliquement méconnu par la machine média & cie.
On trouve encore le disque çà et là (cherchez bien !).
Pour info, on trouve également plusieurs albums du pianiste (en virtuel et/ou en support "physique") sur le site de son éditeur actuel (sauf erreur de ma part), www.sansbruit.fr.
C'est toujours mieux que de promouvoir les bad guys à la mode Deezer et iTunes(fuck hadopi, dis-je).
Saludos et merci d'avoir relayé mon petit coup de coeur, l'ami.
Ch.

Écrit par : tatum | 16/06/2011

Claude, Charles, tout le plaisir est pour moi. Je suis un grand amateur de Herrmann et les interprétations au piano d'Oliva sont pleines de délicatesse.
L. je suis assez d'accord sur le Truffaut, sauf pour la fameuse scène finale.
Pour ce qui est d'avoir la musique, ce n'est effectivement pas évident de dégoter les disques, mais il y en a. On peut suivre les pistes que vous proposez l'un et l'autre, mais sur le site mentionné par Charles, on trouve des fichiers au format FLAC de meilleure qualité (et moins cher que sur Amazon).

Écrit par : Vincent | 16/06/2011

Vertigo ne serait pas le plus grand film de tous les temps sans lui

Écrit par : sonic eric | 16/06/2011

en effet une bien belle interprétation de la musique de Bernard Hermannn sur de bien belles images d'archives

Écrit par : philippe frey | 17/06/2011

Les commentaires sont fermés.