Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ford sous le marronnier (et en librairie numérique) | Page d'accueil | Visuel 2011 »

01/04/2011

Les joies du bain : Désir

Je suis ravi que ma série autour des ablutions féminines suscite la collaboration de mes lecteurs. Après Pascale et Frédérique qui m'ont fait parvenir de bien jolies images, je dois la photographie ci-dessous à Gérard Courant qui m'encourage ainsi à voir Le Port du désir, film de Edmond T. Gréville de 1954 afin d'admirer, absolument, la belle Edith Georges. J'admire...

edmond t. gréville,edith georges

Commentaires

Quelle bêtasse ! Elle arriverait mieux à se laver le pied si elle ne levait la jambe !

Écrit par : Pascale | 01/04/2011

M'a pas l'air de faire trempette la coquine...

Écrit par : FredMJG/Frederique | 01/04/2011

J'ai vu ce film à une époque où l'on tentait de réhabiliter Gréville comme cinéaste sulfureux. En fait, c'est un peu ennuyeux et je ne me souvenais même pas de cette scène (c'est dire!)

Écrit par : Dr Orlof | 01/04/2011

N'empêche, a frait mieux dse laver les pieds, ça pok le majfro !

Écrit par : Pascale | 03/04/2011

C'est vrai qu'il n'y a pas l'air d'avoir beaucoup d'eau dans sa baignoire ! Dans le film, elle joue une stripteaseuse, peut être qu'elle répète un numéro :)
Doc, tu m'étonnes, ne pas te rappeler d'une scène pareille, même dans un film médiocre. De Greville, j'avais bien aimé "Le diable souffle".

Écrit par : Vincent | 04/04/2011

Les commentaires sont fermés.